Qu’est-ce que la fatigue oculaire numérique ?

Plus vous regardez un écran numérique, plus vos yeux peuvent ressentir de l’inconfort. Ça ne vous surprend pas vraiment ? Néanmoins, c’est une chose dont vous devriez essayer de rester conscient. 

La fatigue oculaire numérique, aussi connue sous le nom de fatigue oculaire liée à l’ordinateur (ou, parfois, calqué sur le nom anglais, syndrome de vision informatique), survient lorsque vos yeux passent trop de temps devant un écran. Cette situation peut provoquer plusieurs symptômes différents liés à vos yeux et à votre vision — symptômes qui ont tendance à s’aggraver à mesure que l’utilisation des écrans augmente. 

Vous pourriez être surpris par le nombre d’heures que vous passez à regarder un écran chaque jour. Si vous travaillez dans un bureau et que vous utilisez presque constamment l’ordinateur, vous pourriez cumuler jusqu’à 10 heures de temps d’écran par jour, surtout si vous tenez compte du temps passé devant la télévision et à regarder votre cellulaire à la maison. C’est une somme considérable, d’autant que nous ne sommes généralement éveillés que 16 à 17 heures par jour. 

Il est possible que vous soyez en mesure, ou non, d’éviter un niveau élevé d’utilisation des écrans. Mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas maintenir quelques pratiques saines pour en réduire l’impact sur vos yeux… et donner un petit coup de pouce à votre bien-être général. 

Quels sont les signes de la fatigue oculaire numérique ? 

Les symptômes de la fatigue oculaire numérique peuvent être simplement légers et agaçants ou encore plus douloureux et vraiment dérangeants. En voici les signes les plus courants : 

  • Fatigue oculaire 
  • Fatigue visuelle/yeux « fatigués » 
  • Yeux secs, rouges ou irrités 
  • Vision trouble 
  • Maux de tête 
  • Douleur au cou ou aux épaules 

Qu’est-ce qui provoque la fatigue oculaire numérique ? 

Comme vous pouvez l’imaginer, le Canadien moyen n’échappe pas à la fatigue oculaire numérique. Le temps d’écran sans cesse croissant peut provoquer de la fatigue oculaire, des yeux fatigués et des maux de tête chez les personnes de tous âges, y compris les enfants. 

Lorsque vous ressentez de la fatigue oculaire numérique, vous sentez que votre système visuel est surchargé et fatigué. Les systèmes de mise au point et de contrôle des yeux s’épuisent, vous perdez donc en endurance et en efficacité visuelles. 

Ce problème n’est pas différent d’une blessure liée à la surutilisation d’un muscle dans le sport ou dans la vie quotidienne. Pensez-y comme s’il s’agissait d’un syndrome du tunnel carpien temporaire pour vos yeux. En termes simples, nos yeux n’étaient pas faits pour travailler aussi dur comme lorsque vous regardez des ordinateurs, des ordinateurs portables ou des téléphones intelligents pendant de longues périodes sans interruption. 

L’utilisation d’un écran peut également provoquer le syndrome des yeux secs, car vous clignez beaucoup moins des yeux lorsque vous regardez un écran — environ un tiers moins fréquemment ! Cette condition se traduit par des yeux secs et irrités, souvent assortis d’une vision floue. 

Comment puis-je prévenir la fatigue oculaire numérique ? 

Faites des pauses. La « règle 20-20-20 » est un moyen facile à retenir pour éviter que vos yeux ne se fatiguent. C’est très simple : lorsque vous êtes rivés à l’ordinateur, faites une pause toutes les 20 minutes et regardez un objet à 20 pieds de distance pendant 20 secondes. N’oubliez pas non plus de faire des pauses plus longues — essayez 10 minutes par heure de temps d’écran. 

Planifiez un examen de la vue complet. Une ordonnance optométrique précise est un élément important pour éviter la fatigue oculaire. Si votre ordonnance est même légèrement décalée, cela peut causer des maux de tête et générer des tensions. Un ophtalmologiste sera également en mesure de faire une analyse complète de vos yeux et de votre vision, ce qui signifie que tout problème potentiel peut être traité rapidement et efficacement. 

Renseignez-vous sur les lunettes filtrant la lumière bleue (lunettes d’ordinateur). Les lunettes filtrant la lumière bleue, également appelées lunettes d’ordinateur, peuvent aider à réduire la fatigue oculaire numérique 24 heures sur 24, tant que vous les portez. Les lentilles spécialisées de ces lunettes reflètent la lumière bleu-violet, soit la partie du spectre de la lumière visible qui cause le plus de fatigue oculaire. Elles peuvent également réduire l’éblouissement, une autre source de maux de tête lorsque vous utilisez un ordinateur. 

Envisagez nos lentilles BlueReflectMD pour protéger vos yeux des rayons UV et de la lumière bleue nocive. Elles aident à réduire la fatigue oculaire, pour plus de confort pendant le temps passé devant un écran, et filtrent la lumière nocive lorsque vous êtes à l’extérieur. 

  • Les lentilles BlueReflectMD standards filtrent 90 % de la lumière bleue nocive. 
  • Les lentilles BlueReflect PlusMD filtrent 99,5 % de la lumière bleue nocive. 

Ces lentilles peuvent être fabriquées avec ou sans ordonnance, afin que tout le monde puisse profiter de leurs propriétés de réduction de la fatigue oculaire. 

Essayez de cligner des yeux plus souvent. Comme le temps passé devant l’écran a tendance à réduire notre taux de clignement de plus de 60 %, essayez de cligner consciemment un peu plus souvent. Vous réduirez ainsi les effets de la sécheresse oculaire et, en vous exerçant, vous pourriez même obtenir un meilleur taux de clignement sans vous en apercevoir. 

Jouez avec l’éclairage de votre bureau. Évitez de regarder un écran lumineux dans une pièce sombre. Créez plutôt un environnement avec un éclairage uniforme partout. Donnez à vos yeux une douce transition lumineuse sur les bords de l’écran, au lieu d’un contraste trop prononcé entre les bords de l’écran et l’obscurité totale. 

Restez conscients de certaines choses. Votre posture corporelle, l’éblouissement de l’écran et la distance entre votre écran et vos yeux peuvent tous jouer un rôle pour éviter la fatigue oculaire numérique. Par exemple, placer votre écran d’ordinateur à une distance d’un bras est une règle de base courante. 

L’utilisation de l’écran est une question d’équilibre 

En plus des symptômes physiques, le temps passé devant un écran peut avoir un effet sur nous en tant qu’êtres humains, en particulier chez les enfants. 

De nombreuses études ont démontré une relation entre le temps passé devant un écran chez les jeunes et la capacité de ces derniers à communiquer efficacement en personne. La réduction du nombre de conversations en personne affaiblit la capacité à décoder les signaux sociaux et les informations non verbales. 

Surveiller et limiter le temps d’écran de votre enfant peut lui apprendre à nouer de meilleures relations personnelles hors connexion. Ces compétences cachées peuvent leur être bénéfiques dans leur vie personnelle, leur carrière et bien au-delà. 

Le temps passé devant un écran est une question d’équilibre et la notion d’« équilibre » a un sens différent pour chacun. Le temps peut facilement filer lorsque vous regardez un écran, mais vous éloigner de temps en temps vous récompensera à la fois physiquement et mentalement. 

Be first to comment