Comment gérer les symptômes de sécheresse oculaire et les allergies oculaires chaque saison

dry eye symptoms

Vos yeux vous gênent ? Ils sont rouges et vous démangent ? Vous pensiez que vos allergies provoquaient ces réactions, vous prenez donc des antihistaminiques. Mais au moment où vous pensez aller mieux, vos symptômes de sécheresse oculaire s’aggravent. Que se passe-t-il ?

Bien qu’il soit possible que vous ayez confondu sécheresse oculaire (ou syndrome des yeux secs) et allergies oculaires, les allergies elles-mêmes peuvent également aggraver les symptômes de la sécheresse oculaire. Bien que les symptômes de ces deux conditions puissent sembler similaires, les causes et les traitements sont différents et affectent votre corps de manière distincte. En fait, les antihistaminiques qui réduisent les symptômes d’allergies peuvent aggraver la sécheresse oculaire.

Poursuivez votre lecture pour comprendre les différences entre les symptômes de la sécheresse oculaire et ceux liés aux allergies.

Quelles sont les causes des yeux secs ?

Le syndrome de l’œil sec est une affection courante qui touche 30 % des Canadiens, principalement les femmes et les personnes âgées en raison de changements métaboliques. Néanmoins, la sécheresse oculaire peut survenir à tout âge, peu importe le sexe, et même si vous êtes une personne généralement en bonne santé.

La sécheresse oculaire est souvent causée par diverses raisons qui perturbent un film lacrymal sain. Les raisons liées à la santé, à l’environnement et au mode de vie sont nombreuses.

Certaines causes liées à la santé qui pourraient affecter votre capacité à produire des larmes s’expliquent par le vieillissement, les changements hormonaux ou les maladies auto-immunes.

Certaines causes liées au mode de vie qui pourraient affecter votre système de flux lacrymal s’expliquent par les effets secondaires de certains médicaments, comme les antihistaminiques ou les antidépresseurs, ou encore par l’utilisation prolongée d’appareils numériques.

Parfois, vous pouvez avoir les yeux secs dans certains lieux qui peuvent assécher votre film lacrymal, comme un avion, une pièce climatisée ou une pièce chauffée par radiateur.

Symptômes de la sécheresse oculaire

Votre film lacrymal est composé de trois couches : les huiles grasses (couche externe), le liquide aqueux (couche centrale) et le mucus (couche interne). L’optométriste Justin Asgarpour (lien en anglais seulement) souligne que cette combinaison fonctionne de concert pour assurer la bonne lubrification de la surface de vos yeux, de façon à ce qu’elle soit lisse et claire. « Ceci constitue également l’un des composants les plus critiques du système immunitaire de l’œil », explique-t-il.

film lacrymal des yeux secs

Si n’importe quelle de ces couches se déséquilibre, de multiples symptômes de sécheresse oculaire surviennent et ces symptômes peuvent varier en fonction de la personne. Par exemple, vous pouvez éprouver :

• Une irritation ou une sensation de brûlure

• Une sensation d’avoir quelque chose dans les yeux

• De la rougeur dans les yeux

• De la sensibilité à la lumière

De l’irritation en portant des verres de contact

• Un écoulement aqueux des yeux

Alors, à quoi reconnaît-on un bon traitement pour contrer la sécheresse oculaire ?

Le Dr Justin Asgarpour souligne que « la prévention est essentielle en cas de sécheresse oculaire. Une fois que vous êtes symptomatique, la cascade inflammatoire a déjà commencé. » Un bon traitement pour les yeux secs devrait vous rendre plus confortable. Vous devrez probablement combiner plusieurs traitements, y compris des changements de mode de vie et des gouttes ophtalmiques pour soulager et maîtriser les symptômes de la sécheresse oculaire.

1. Lubrification. « L’utilisation régulière de gouttes lacrymales (avec d’autres formes de traitement) garantit que les symptômes ne se manifestent pas », explique le Dr Asgarpour. Votre ophtalmologiste peut vous recommander d’utiliser un onguent pour garder vos yeux lubrifiés. Toutefois, comme un onguent a tendance à troubler la vision (car il reste dans les yeux plus longtemps), il est préférable de l’utiliser avant le coucher.

2. Vitamines. Une alimentation riche en vitamines est particulièrement bonne pour votre film lacrymal. Certaines vitamines, comme les vitamines C et E, ainsi que le zinc peuvent améliorer les symptômes de sécheresse oculaire.

3. Nutriments anti-inflammatoires. Le Dr Asgarpour recommande un apport alimentaire adéquat ou des suppléments contenant des acides gras Oméga-3. Ces nutriments aident à « réduire la sécheresse oculaire liée à l’inflammation des glandes de Meibomius, permettant une production d’huile moins visqueuse et des yeux moins secs ». Le saumon, les sardines, le hareng et la morue sont des aliments riches en oméga-3. Mais, si vous n’êtes pas un amateur de poisson, les suppléments d’huile de poisson sont pratiques. En ce qui concerne les aliments à base de plantes, le Dr Asgarpour note que « les algues sont la meilleure source végétalienne d’Oméga-3 EPA/DHA ».

4. Lingettes pour paupières. L’hygiène des paupières permet de traiter la blépharite (inflammation des paupières) qui peut aggraver certains types de sécheresse oculaire déficiente en lipides. Utilisez-les pour nettoyer vos paupières et vos cils afin d’éliminer les résidus huileux et les débris. Les lingettes servent également de démaquillant pour éviter que des agents nettoyants nocifs ne pénètrent dans les yeux.

5. Compresse chaude. La chaleur aide à débloquer les glandes de Meibomius et à rendre les huiles de votre film lacrymal plus fluides. Le Dr Asgarpour suggère : « Trempez un chiffon propre dans de l’eau chaude; la serviette doit être chaude au toucher, mais pas brûlante. Appliquez sur les yeux fermés pendant environ cinq minutes, en répétant aussi souvent que nécessaire. »

6. Cligner des yeux garde vos globes oculaires humides. Lorsque vous vous concentrez sur les écrans numériques, vous clignez moins des yeux et votre paupière supérieure ne se ferme pas complètement. Il peut être utile de fermer régulièrement les yeux pendant quelques minutes ou de cligner des yeux à plusieurs reprises pendant quelques secondes pour aider à répandre vos larmes uniformément dans vos yeux.

Quelles sont les causes des allergies oculaires ?

Des réactions allergiques surviennent lorsque votre corps réagit à l’exposition à une substance provenant de l’environnement ou des aliments. Votre système immunitaire libère de l’histamine pour se défendre contre ces substances qui semblent étrangères à l’organisme.

Le type d’allergie oculaire le plus courant est saisonnier. Lorsqu’une personne sensible présente plus de symptômes d’allergie oculaire au printemps et à l’automne, elle peut être allergique aux pollens.

Si vous éprouvez des symptômes toute l’année, vous pouvez être allergique à d’autres allergènes, comme les squames d’animaux, la fumée ou les acariens.

Le risque d’allergie oculaire augmente si vous souffrez d’allergies nasales ou de rhume des foins.

yeux secs ou allergies oculaires

Allergie oculaire : traitement et prévention

Bien que la meilleure façon d’éviter les allergies soit de prévenir votre exposition aux substances qui déclenchent votre allergie, ce n’est pas toujours possible. Vous devrez donc apprendre à les gérer.

1. Antihistaminiques. Prescrits pour soulager les symptômes d’allergies comme les démangeaisons et les éruptions cutanées causées par la libération d’histamine dans votre corps. Il est important de consulter votre ophtalmologiste pour obtenir le médicament le plus adéquat.

2. Gouttes contre les allergies. Prescrites pour apaiser les symptômes d’allergie oculaire presque instantanément. Considérez les produits suivants contre les allergies oculaires : gouttes ophtalmiques Soothe contre les allergies et les gouttes ophtalmiques Opti-Tears Allergies. Il est toutefois impératif de demander conseil à votre ophtalmologiste pour obtenir le médicament qui vous convient le mieux.

3. Lingettes pour paupières. Aide à soulager votre inconfort et à maintenir l’hygiène simultanément. Évitez de vous frotter ou de toucher vos yeux pendant une poussée d’allergie, car ces deux habitudes peuvent propager des germes et causer encore plus d’irritation.

4. Compresse froide. Les températures froides peuvent avoir un effet apaisant sur vos yeux en réduisant l’inflammation, minimisant ainsi les démangeaisons, l’enflure et les rougeurs. Trempez un chiffon propre dans de l’eau froide et appliquez sur les yeux fermés.

Les yeux secs et les allergies

Nous espérons que nous vous avons aidé à comprendre les différences entre les symptômes de la sécheresse oculaire et ceux liés aux allergies oculaires. S’il vous est difficile de les distinguer, consultez votre médecin pour obtenir le bon diagnostic et le bon traitement.

(lien en anglais seulement)

Be first to comment